Twitter RSS Flickr

Fehlermeldung

  • Notice: Undefined offset: 34 in user_node_load() (Zeile 3662 von /www/htdocs/v076981/modules/user/user.module).
  • Notice: Trying to get property of non-object in user_node_load() (Zeile 3662 von /www/htdocs/v076981/modules/user/user.module).
  • Notice: Undefined offset: 34 in user_node_load() (Zeile 3663 von /www/htdocs/v076981/modules/user/user.module).
  • Notice: Trying to get property of non-object in user_node_load() (Zeile 3663 von /www/htdocs/v076981/modules/user/user.module).
  • Notice: Undefined offset: 34 in user_node_load() (Zeile 3664 von /www/htdocs/v076981/modules/user/user.module).
  • Notice: Trying to get property of non-object in user_node_load() (Zeile 3664 von /www/htdocs/v076981/modules/user/user.module).

Questions essentielles sur l'art

Taxonomie: 
"Chaque homme est un artiste". Mais qu'est-ce qu'une oeuvre?

Sur les critères de l'artiste. Pourquoi est-ce que je considère Cy Twombly comme un artiste? Aussi mon amie Julia, sans qu'elle expose au Louvre? Un artiste vit dans un autre monde. J'aime citer Robert Filliou: « Si l'art moderne a changé, c'est parce que la vie moderne a rendu cela nécessaire. » L'artiste évolue avec le monde auquel il appartient. Comment serait-ce possible qu'à notre époque, les artistes soient crédibles pour le public, sculptant des Venus ou peignant des chevaux sur les murs d'une caverne? On connait trop de choses à présent, et l'artiste évolue avec ses connaissances. Il est ouvert au monde et lui porte un regard curieux. L'art évolue à se point au fil de temps car chaque artiste nous offre sa vision du monde, donc chaque interprétation est unique aussi loin que chaque homme est unique. Les œuvres sont le miroirs de la société, c'est bien connu. Les gens se plaignent de ne plus retrouver la grâce de la Madonne de Giotto, la beauté de la Vénus de Boticelli; mais comment peut un artiste nous donner le reflet d'un monde, d'une société, auquel/à laquelle il n'appartient pas?
Que suis-je capable de ressentir devant une œuvre? Je parle de ressentir, non de comprendre. Comment est-ce que j'aborde un tableau? Je m'approche par le côté des sentiments, d'abord, je laisse l'œuvre agir un instant sur moi, puis je me pose l'éternelle question de Madame Bonnet: « was macht man damit? ». Vient alors l'étape de compréhension, où je fais appel à mes connaissances. Mais l'étape de compréhension a-t-elle toujours lieu? Pour moi, le musée est le lieu des sentiments, et la bibliothèque celui de la connaissance. J'ai des sentiments pour Rothko, pas pour Kandinsky. Pourquoi est-ce que je n'arrive pas à voir un tableau de Kandisnky? De Klee? Je ne sens pas d'harmonie entre les couleurs, les formes m'ennuie. Mais ont-ils cherché l'harmonie, eux? Les grands panneaux noirs d'Ellsworth Kelly m'impressionnent. Est-ce leur taille? La force du noir? Les sentiments se justifient par si peu de choses parfois... Dois-je me tourner vers des textes de Kandinsky pour apprendre à voir ses œuvres? Est-ce qu'un pur dialogue entre le spectateur et la toile me mènera quelque part? Si la réponse est non, cela voudrait dire qu'il serait impossible de rejeter toute source explicative. Mais on revient à la question de ressentir ou de comprendre. J'aime la relation directe que j'ai avec l'œuvre au musée. J'essaie de la regarder en oubliant le reste, pour quelques minutes. C'est si dur. Au fond, rien de devrait nous influencer pour un jugement de goût purement esthétique. Ni le nom de l'artiste, ni le titre de l'œuvre, ni la date d'exécution. Nul indice. Juste moi et le tableau. Est-ce qu'une œuvre, ainsi éloignée de tout contexte comme au Musée Fortuny à Venise, descend au rang d'objet décoratif pour autant? Est-elle juste belle hors contexte, devient-elle intéressante quand on sait de qui elle est? Pourquoi est-ce que tout devient plus intéressant un audio-guide à l'oreille? A-t-on besoin de savoir pour apprécier la visite d'un musée? Quelle approche aux tableaux ont les gens qui n'ont aucune pré-connaissance en histoire de l'art? Certainement, il faut avoir une certaine éducation religieuse pour comprendre ce que signifie un homme cloué à une croix. Mais que faut-il avoir appris pour comprendre un Sam Francis? Y a-t-il vraiment quelque chose à comprendre dans un Sam Francis? Certaines œuvres ne sont-elles pas qu'appréciables? Donc: je dois savoir que Da Vinci a peint la Joconde pour comprendre L.H.O.O.Q. de Duchamp. Que Courbet a peint L'origine du monde pour comprendre L'origine de la guerre d'Orlan. Que Raphael a peint L'école d'Athènes pour comprendre un Sans titre de Twonbly. L'art sans connaissance serait à la fois pur, à la fois vide. On passerait à côté de sa signification. On ne peut pas considérer chaque œuvre d'art comme si elle était le début -ou hors- de l'histoire de l'art! Elle se trouve toujours dans la continuité de ses prédécesseurs. Même sans le vouloir, je pense. (O.G.)